Le poids du passé

 

Notre vie se déroule au fil de trois périodes : notre présent qui est pris en sandwich entre notre passé et notre avenir. Le présent ne dure pas : à peine ai-je écrit cette phrase, qu'elle appartient déjà à mon passé ; c'est chose faite. Le présent est éphémère, et c'est pourtant le bon moment pour agir.

 

L'avenir est inconnu, nous ne pouvons vraiment le gérer que sur une courte période. Par exemple, un élève de terminale sait qu'il va passer son bac dans quelques mois.

 

Le passé est ce qu'il est et ne changera pas, quoi que nous fassions. C'est la seule chose dont nous sommes sûrs. Cela a eu lieu et on s'en souvient. Il y a de bons souvenirs et il y en a de moins bons. Le passé ne changera pas mais nous pouvons agir sur l'influence qu'il a sur nous dans le présent. En effet, beaucoup de personnes souffrent,dans leur vie actuelle, de leur passé quand celui-ci a été compliqué.

 

On ne changera pas le passé mais on peut guérir la souffrance qu'il a occasionné.

 

La mémoire humaine est faite de telle façon qu'elle retient avec plus d'insistance les événements douloureux et traumatiques que les souvenirs agréables. Les mauvais souvenirs deviennent alors plus présents et perturbent notre vie. Cela tourne en boucle dans notre tête et devient responsable de multiples symptômes comme l'insomnie, les troubles du comportement alimentaire, les états dépressifs, les addictions, les douleurs chroniques...

Nous sommes alors victimes de la double peine : avoir souffert par le passé et souffrir encore maintenant alors même que le trauma initial est terminé depuis bien longtemps.

Ceci n'est pas une situation définitive encore moins une fatalité.

 

On peut guérir de son passé quand celui-ci a été traumatisant, que ce soient des événements qui remontent loin dans notre enfance ou un trauma aigu récent. Ce trauma a déjà eu lieu, il appartient au passé mais nous en souffrons actuellement. C'est sur cette souffrance que l'on va agir.

Une fois de plus, on ne refera pas le passé. Ce qui est sûr, c'est que nous pouvons faire en sorte de maintenir les événements douloureux et traumatisants, quels qu'ils soient, dans le passé, derrière nous, à distance, de façon à ce qu'ils ne perturbent plus notre présent. On les digère, on les expulse. On va, enfin, revivre, vivre tranquille.

 

Faire disparaître les souffrances présentes en maintenant les souvenirs traumatiques éloignés, tel est le but de la prise en main thérapeutique et c'est ce que propose la méthode des 3 Souffles et l'hypnose.